AUXONNE.ORG
e-mail : auxonne@auxonne.org



Le Comté d’Auxonne, qui fut très important,
est la charnière entre le Duché de Bourgogne
et le Comté de Bourgogne.
Ses terres étaient appelées autrefois
« Outre Saône » ce qui traduit bien sa situation par rapport au Duché de Bourgogne.


Il se situait en Terre d’Empire
(le Saint Empire Romain Germanique - S.E.R.Ge)
tout comme le Comté de Bourgogne.


Long d’environ 90 km pour une largeur maxi de 40 km environ, il correspond à la partie Outre-Saône  de l’actuelle Cote d’Or et la partie Outre Saône de l’actuelle Saône et Loire.
(D’Auxonne à Louhans-Cuiseaux).

Il est bordé à l’ouest par la rivière Saône qui matérialise sa frontière.
Son affluent septentrional, la rivière Ognon,
est sa limite Nord.  
 C’est la rivière Seille avant sa confluence avec
la Saône au Sud, qui est sa limite méridionale.
Il est traversé d’Est en Ouest par la rivière Doubs.

Le département actuel du Jura a repris  comme limite la frontière Est du Comté d’Auxonne, tandis que le département de l’Ain
en a repris sa frontière Sud.

Ces deux frontières étaient des limites administratives et pas toujours constituées par des limites physiques naturelles .



Conception et réalisation du site :

Serge Gusatto

auxonne@auxonne.org

Comté-d-Auxonne-4-carte.jpg 664px-Les_pagis_bourguignons_au_9esiècle.svg  Par G CHP — « œuvre personnelle », CC BY-SA 3.0, httpscommons.wikimedia.orgwindex.phpcurid=5531863.png

Le Comté d’Auxonne était à l’origine une possession de la maison de Vienne et la
partie nord faisait partie du Comté d’Amaous
un des Pagi locaux  (pagus amavorum).

Le comte Guillaume IV, qui en avait hérité de ses ancêtres de la famille de Vienne, devint le
premier Comte d’Auxonne en achetant la bourgade
au Prieur de Saint Vivant Vergy en 1135.
L’origine du prieuré (Grand Prieuré) de Saint Vivant Vergy étant le prieuré de
Saint Vivant en Amaous
à 8 km d’Auxonne en direction de Dole.
Guillaume IV se reconnaissait toutefois
vassal du Grand Prieur de Saint Vivant.

Guillaume IV avait tout de suite compris l’intérêt stratégique de la position d’Auxonne à la limite de la Terre du Saint Empire Romain Germanique et en dehors du Duché de Bourgogne, donc du Royaume de France, sur une voie de passage importante vers le Comté de Bourgogne.
IL commença par agrandir et  fortifier la ville.

Indépendant jusqu’alors, son fils,
le Comte d’Auxonne Étienne II, s’inféoda
au Duc de Bourgogne Eudes III en 1197.

En 1237, le Comte d’Auxonne Jean Ier le Sage
échange la ville d’Auxonne et son Comté au Duc de Bourgogne Hugues IV contre des terres dans le
Comté de Bourgogne dont celle de Salins.
Les Salines vont lui apporter une grande richesse.


Jean le Sage prit soin d’établir auparavant
en 1229 une charte  accordant de grands avantages et des franchises aux habitants d’Auxonne.



Source:
Les pagi bourguignons Wikipedia


Les Comtes d’AUXONNE
On dénombre 4 Comtes d’Auxonne:  

 Guillaume IV  de Bourgogne-Comté
(dit Guillaume III, comte de Mâcon et d'Auxonne ou Guillaume Ier d’Auxonne)

(
vers1110-27.09.1155)  
également Comte de Macon (à partir de 1102)
et  Comte de Vienne (à partir de 1127)
 à ce titre, il fit fortifier dès 1135 la petite bourgade
qu’était alors Auxonne et qu’il aurait acquise
auprès du Prieuré de Saint Vivant Vergy *.
Celui-ci avait succédé, au
Prieuré de Saint Vivant en Amaous
de Biarne (39) qui fut transféré au IXème siècle à Curtil Vergy près de Vougeot (21).
Il subsistera toutefois un petit Prieuré succursale
à Saint Vivant en Amaous à partir du XIIème siècle.


Son fils
Étienne Ier
(dit Étienne II de Bourgogne)
 
(1130?-1173 ou 1198)
prend le seul titre de Comte d’Auxonne
avec le titre de  Seigneur de Traves (70)


Son fils  
Étienne II
(dit Étienne III de Bourgogne)

(1170?-16.03.1241)
lui succède en temps que Comte d’Auxonne,
Seigneur de Traves,
de Scey sur Saône, de Frotey et d’Oiselay (70).
Il prendra par son mariage en 1186 avec
Béatrix Ière de Thiern, comtesse de Chalon
(1174?-1227) qu’il répudiera en 1197**,
les possessions et titres des Chalon.


Son fils  
Jean Ier de Chalon
(dit Jean le Sage ou Jean l’Antique)

(1190?-30.09.1267)
lui succède en temps que
Comte d’Auxonne et Comte de Chalon
jusqu’en 1227 où il devient
Sire de Salins et d’Arbois  
suite à échange du Comté d’Auxonne
avec le Duc de Bourgogne Hugues IV.
Jean Ier quitte Auxonne,
son titre de Comte disparaît.
.

Il fut inhumé aux cotés de son père Étienne III
dans la nécropole des comtes d’Auxonne,
l’Abbaye Notre Dame de la Charité à Neuvelle (70).


A partir de 1237, le rang de  Comte d’Auxonne ne sera alors
plus qu’un titre porté par la famille ducale de Bourgogne
sans usage effectif.
On parlera toujours du Comté d’Auxonne
mais sous une autre administration.


*d’après  Claude Xavier-Girault (1764-1823), le Prieur de Vergy aurait vendu en 1135 la propriété d’Auxonne à la maison de Vienne représentée à cette époque par Guillaume, comte de Vienne et de Mâcon, marié à la fille de Thibaut de Traves et d’Alais et héritière
de la seigneurie de Poligny, possesseur ainsi d’une partie des pagus du Scordingue (Salins et Lons) et de l’Amaous (Auxonne).

** il se peut que le mariage de Etienne III d’Auxonne et de Béatrice de Chalon ait été dissous par le pape du fait d’une trop proche parenté ce qui expliquerait la conservation des titres de Chalon qui de toutes façons étaient acquis à Jean Le Sage. Thèse en cours d’étude mais non vérifiée.




 
le Comté d’Auxonne  se situe en entier sur la rive gauche de la Saône, l’Outre-Saône.
Auxonne en est sa capitale.

En plus d’Auxonne, il comprend les villes de:

Pontailler, Saint Jean de Losne, Seurre, Verdun, Saint-Laurent (Chalon), Chaussin, Louhans,  Cuisery, Bellevesvres et Cuiseaux.
Toutes ces villes seront fortifiées
par des murailles.

De part sa situation , la ville d’Auxonne relèvait de l’Archevêque de Besançon et non de Langres  comme le Duché.

    Le Comté d’Auxonne lui dépendait de  l’archevêché de Besançon et de l’évêché de Chalon.



Le COMTÉ d’AUXONNE


Selon Claude Courtépée,
l’historien bourguignon du XVIIIème siècle,
dans son  ouvrage:
Description Générale et Particulière
du Duché de Bourgogne - Volume III

(consultation en ligne sur le site archives.org)
le Comté d’Auxonne comprenait:

Deux comtés:
Savigny-en-Revermont
Verdun (sur le Doubs)

Trois marquisats:
La Perrière (sur Saône),
Seurre,
Chaussin
 
Onze baronnies:
Pagny, Pierre-de-Bresse,
Saint-Germain-du-Plain,
Montpont, (en Bresse), Mervans,
La Ville Neuve (Cuisery), Longepierre,  
Vauvry (Vauvrille ?), Tenare (Tenarre ?),
Montcenis, et Saint Vincent  (en Bresse)

Une abbaye
Le Miroir  

Neuf prieurés:
Pontailler (sur-Saône),  
Losne, (Saint-Jean-de-Losne),
Saint-Marcel, Moutiers en Bresse,
Louhans, Saint-Laurent, (les Chalon),
Ratenelle, , Sermesse et la Frête.


  Losne et Saint-Marcel avaient été
au Xème siècle des abbayes et étaient
devenus des prieurés au XIIème siècle


Toujours d’après Claude Courtépée :

« Ce Comté était administré par des États particuliers, indépendants de ceux du Duché, qui ont commencé en I4I7
sous le Duc Jean, auquel ils offrirent Iooo livres.

 Ils s'assemblaient tous les trois ans à Auxonne, où l'on faisait choix de trois Élus sous les Ducs & les Rois de France ;
ils résolurent en 1526, le 8 Juin , de se tenir attachés à la Couronne, quelque cession qu'en eût fait François Ier.

Ces Etats furent réunis à ceux du Duché en 1552, par Edit de Henri II, qui ne fut pas alors exécuté : ils ne l'ont été effectivement qu'en 1639, & la Ville d'Auxonne
« se trouva la Io°. de la grande roue ? ».
Par délibération des Etats du Duché en 1575,
il fut réglé que le Comté d'Auxonne
« ne porteroit que la 18° partie des subsides.? » »

 


Lucien Millot a écrit en 1899
un livre très documenté sur Auxonne:

Etude critique sur les origines de la ville d’Auxonne
Cliquer sur le lien ci dessus
(indisponible en version papier)

N’oublions pas le livre référence de Pierre Camp
Histoire d’Auxonne au Moyen Age
édité par l’Association Bourguignone des Sociétes Savantes - 1960 - 241 pages
(épuisé et malheureusement introuvable)

auxonne-plan-relief-vue-gen.jpg

Vue partielle du Plan Relief d’Auxonne de 1677
Musée des Plans Relief (Invalides) à Paris

plan-fortifications Auxonne XVIIème.jpg

Vue des fortifications d’Auxonne au XVIIème S
Musée des Plans Relief (Invalides) à Paris

Auxonne
au XVIIème Siècle



AUXONNE
OU

AUSSONE ?


AUXONNE Berceau de la ROYALE MAISON de HOLLANDE


BONAPARTE à VILLERS LES POTS

1788
BONAPARTE
teste les "jets de bombes par le canon" à AUXONNE


Le très important

Comté d'

AUXONNE


2019 :

Les 700 ans de la Foire d'
AUXONNE


Les FAIENCES
de LONGCHAMP


un cas unique d'estampilles dédiées

1794
Le Dauphin LOUIS XVII
caché à AUXONNE chez PRIEUR de la COTE D'OR?

CLIQUEZ SUR LES  PAVÉS DU TABLEAU CI DESSOUS POUR ACCEDER AUX DIFFÉRENTES PAGES SVP




AUXONNE
OU
AUSSONE ?


AUXONNE Berceau de la ROYALE MAISON de HOLLANDE



BONAPARTE à
VILLERS LES POTS

1788
BONAPARTE
teste les "jets de bombes par le canon" à AUXONNE




Le très important

Comté d'

AUXONNE


2019 :

Les 700 ans de la Foire d'
AUXONNE


Les FAIENCES
de LONGCHAMP


un cas unique d'estampilles dédiées


Le Dauphin LOUIS XVII caché à AUXONNE chez PRIEUR DE LA COTE D'OR-1794 ?

auxonne-robert-delort.jpg jeto-états-comté-de-d-auxon.gif

           Blasons d’Auxonne   
a) aux origines du Comté d’Auxonne              b) à partir du rattachement au Duché, modèle primitif            c) modèle «tardif » (et actuel)                             

jeton-bourgogne-etats-2-web.jpg auxonne-du-livre-robert-del.jpg