AUXONNE.ORG
e-mail : auxonne@auxonne.org


 En 1788 BONAPARTE
chargé de tester
« 
le  jet des bombes par le canon »
au
POLYGONE d’AUXONNE

En date du 8 août 1788 Bonaparte fut chargé au sein d’une commission d’une mission très importante sur « le jet des bombes par le canon » par le
Maréchal de Camp Jean Pierre Du Teil de Beaumont dit Du Teil qui commandait au régiment
de La Fère à Auxonne,la très réputée
Ecole Royale d’Artillerie .
Cette mission consistait à:
 
« suivre les épreuves relatives au tir des bombes de tous calibres, avec des mortiers de toutes grandeurs des canons de 8, de 12 et de 16 et avec des tronçons de 24»

Les essais eurent lieu du 12 au 19 août 1788 et plus particulièrement les 12, 13, 18 et 19 août
au Polygone d’Auxonne à Tillenay, à 1 km de la ville,
au bord de la Saône.


polygone-auxonne-1.jpg














Plan initial du Polygone d’Auxonne -Musée d’Auxonne  

On peut raisonnablement penser que les canons
de 8, 12, 16 et de 24 mentionnés correspondaient
aux poids en livres des boulets projetés.
Le canon de calibre 12 étant jusqu’à cette époque un des plus lourds de l’artillerie de campagne
(aux alentours de 1,5 tonnes!)

boulets-de-canon-bonaparte-.jpg










Boulets de 24, 16, 12 et 8  de l'époque -collection  particulière


Étant le plus jeune et le moins gradé (en tant que lieutenant en second) de la commission, il fut chargé de mettre les pièces et les mortiers en batteries et il dût en rédiger le procès verbal.
 

Le professeur Jean Louis Lombard (1723-1794), savant, professeur de mathématiques et
grand théoricien d’artillerie balistique
était alors professeur à l’école d’Auxonne
et suivait ces opérations
avec grand intérêt.
Il disait déjà de son élève Bonaparte:
« ce jeune homme ira très loin »


Le Polygone d’Auxonne était un ouvrage militaire, un pentagone de 5 bastions réalisé en 1764 par
Lamy du Chatel prédécesseur du Commandant Du Teil  et  aménagé pour le tir d’artillerie.

Il ne subsiste plus rien de cet ouvrage excepté  le pavillon des officiers qui fut transformé en belle demeure d’habitation par la famille De Cointet.

On peut percevoir une partie de sa forme en étoile sur les photos aériennes.














lucarne-de-tir.jpg

















bonaparte-la-fère.jpg

Bonaparte Lieutenant d’artillerie au régiment de La Fère
Gravure sur bois -Dessin  de A. Raffet - gravé par Thomson  - 1839 - collection  particulière


La lucarne de tir supposée depuis le Polygone ne pouvait être que la direction plein ouest
car à l’est se trouve la saône et les Granges d’Auxonne, au sud Tillenay et au nord « la Levée »,
la route de Dijon.
Cette zone était dépourvue de constructions ou habitations.
On trouve d’ailleurs sur le cadastre du XIXème siècle et sur cet axe, un lieu dit dénommé
« les Bombes ».

 
Les paysans locaux trouvaient d’ailleurs régulièrement des boulets lors de leurs labours
ou travaux des champs.



polygone cadastre napoleonien.jpg

Extrait du cadastre napoléonien de Tillenay - Archives de la Cote d’or

Vue aérienne du secteur du Polygone à Tillenay - document Google

lucarne-de-tir-a.jpg Page 8 (9) Page 8 (9)

PROCES VERBAL DES EPREUVES de AOUT 1788
rédigé par BONAPARTE lui même

Pages 1 et 14  - Extraits  du  livre :
Napoléon Bonaparte et les généraux Du Teil (1788-1794), l'école d'artillerie d'Auxonne et le siège de Toulon Edition 1897

Source: BNF (Bibliothèque Nationale de France) - Gallica
lien :
http://gallica.bnf.fr/accueil/
et : http://data.bnf.fr/12982175/joseph_du_teil/

CLIQUER POUR
AFFICHER LA TOTALITÉ

CLIQUER POUR
AFFICHER LA TOTALITÉ

jeto-états-comté-de-d-auxon.gif

           Blasons d’Auxonne   
a) aux origines du Comté d’Auxonne              b) à partir du rattachement au Duché, modèle primitif            c) modèle «tardif » (et actuel)                             



AUXONNE
OU

AUSSONE ?



AUXONNE Berceau de la ROYALE MAISON de HOLLANDE



BONAPARTE à VILLERS LES POTS


1788
BONAPARTE
teste les "jets de bombes par le canon" à AUXONNE




Le très important

Comté d'

AUXONNE



2019 :

Les 700 ans de la Foire d'
AUXONNE


Les FAIENCES
de
LONGCHAMP

un cas unique d'estampilles dédiées

1794
Le Dauphin LOUIS XVII
caché à AUXONNE

 chez PRIEUR de la COTE D'OR?

bonaparte auxonne aquarelle flameng.jpg bonaparte-a-auxonne-ds-sa-c.jpg

Bonaparte dans sa Chambre à Auxonne en 1788 - Aquarelle de François Flameng (1856-1923)- Coll. privée

Bonaparte dans sa Chambre à Auxonne - Musée Bonaparte à Auxonne